[identity profile] shono-hime.livejournal.com posting in [community profile] dear_words_archive
Titre
: Des avantages et des inconvénients
Auteur
: [livejournal.com profile] shono_hime
Fandom
: Queer as Folk
Personnages/Couple
: Stuart/Vince
Rating
: PG-13
Disclaimer
: Tout est à Russel T. Davies et à la BBC. Même les personnages juste mentionnés ;)
Note
: Ecrit pour [livejournal.com profile] arcadiane pour [livejournal.com profile] ecrirepouraider. À la dernière minute et c'est pas super fameux, comme fic, mais j'espère que tu auras quand même du plaisir à lire ça ^_^ J'ai combiné tes deux prompts, en fait, je suis une vile flemmarde xD

Arrêt sur image.

Vince rentre dans sa chambre, deux verres de soda à la main. Comme chaque fois que Stuart vient le voir, il est nerveux et excité à la fois. Hazel s'est gentiment moquée de lui quelques secondes plus tôt, le comparant à un chiot. Il n'y peut rien. Stuart est là, chez lui, dans sa chambre ! Il a accepté l'invitation avec nonchalance et classe, comme d'habitude, et Vince est en même temps flatté et terrifié que Stuart s'intéresse à lui. Qu'ils soient amis. Il voudrait bien qu'ils soient plus, mais ça impliquerait faire le premier pas, et cette seule perspective le terrifie. Il n'a pas oublié le fiasco de la photo, la fois où Stuart et lui ont failli passer à l'acte, et sa gêne absolument atroce suite à cet épisode le freine un peu.

Ca ne l'empêche pas de rentrer dans la pièce avec le cœur battant, l'espoir pathétique, comme le dit souvent Stuart lui-même, qu'il va se passer quelque chose. Alors quand, une fois la porte refermée, il se tourne vers son ami, il s'attend à tout sauf à ce qu'il lui lance, un magazine porno à la main :

« Alors, Vince, tu préfères les petites ou les grosses queues ? »

Évidemment, le magazine est à lui, mais il était censé être soigneusement caché derrière une rangée de livres sur Doctor Who. Et Stuart le tourne vers lui, ouvert à une page cornée illustrant deux beaux gosses, un brun et un blond, en train de se visiter mutuellement le fond de la gorge, nus comme au jour de leur naissance.

« Moi je me ferais bien le petit brun, là, il a l'air carrément bien fourni. Et toi ? »

Tout ce qui sort de sa gorge, ce sont des petits grognements qui font bien rire Stuart, sans pour autant qu'il pose le magazine en question. Il continue de le feuilleter, jetant ça-et-là des commentaires sur telle ou telle musculature ou taille de pénis. Le tout, évidemment, avec l'air supérieur de celui qui a de l'expérience. Vince reste là, planté comme un idiot fini, les verres à la main, à écouter Stuart parler de tout un tas de positions ou de techniques qui lui mettent à la fois l'eau à la bouche et la sueur dans le dos.

« Alors, Vince ? C'est pas parce que t'es puceau que t'as pas une préférence ! Grosse ou petite ? »

Et il éclate de rire, méchant sans être vraiment conscient de l'être, puis lance le magazine sur le lit, se lève, prend le verre que Vince lui tend toujours et le boit en le regardant fixement. Vince est certain d'avoir vu une langue le narguer, une seconde, mais il se contente d'imiter Stuart.

L’inconvénient d’être ami avec lui, c'est que Stuart pose souvent des questions auxquelles il n'arrive pas à trouver de réponse.

-----


Arrêt sur image.

Ils sont coincés dans une chambre de motel un peu miteux, avec deux lits simples, même que Stuart s'est plaint, ce qui ne manque jamais de faire sourire Vince. Il pleut, et la fenêtre mal isolée laisse entrer une humidité qu'il apprécie en passant une main dans les cheveux de Stuart, encore plus bouclés que d'habitude.

« J'espère que t'apprécies, Vince, franchement ! J'ai froid et demain je vais ressembler à un fichu bichon frisé ! »

Il apprécie. Énormément. Il sait qu'il s'agit d'un terrible effort pour Stuart que de s'abaisser à dormir dans un motel dont la seule qualité est d'avoir la télévision par satellite. Il aimerait le montrer plus, mais il agrippe fermement son coussin, pris dans la détresse de Rose tandis qu'elle entend le Docteur lui dire au revoir, lui dire qu'il va revenir, semblable mais différent. Stuart soupire et lui passe une main sur la nuque en le traitant de lesbienne.

« En tout cas, les grandes oreilles ne me manqueront pas. »

Vince lui met un coup de coude, puis regarde l'arrivée du nouveau Docteur, tout en sourires et en syllabes qui se chevauchent à une vitesse monstre. Il sourit, rassuré. Stuart baisse le son tandis que retentit le générique de fin.

« Tu préfères lequel, de Docteur, alors ? Eccleston ou Tennant ? »

Vince se fige alors qu'il allait se lever pour chercher à boire. Des tas de réponses lui passent par la tête. Il pourrait dire qu'il ne peut pas juger parce qu'il n'a pas encore trop vu Tennant. Il pourrait dire qu'il préfère Eccleston parce qu'il est familier et rassurant. Il pourrait aussi râler sur Stuart et le fait qu'il pose toujours des questions stupides, parce que c'est le Docteur et qu'il sera forcément fantastique.

« Je suis sûr que Nine est mieux équipé que Ten, si tu vois ce que je veux dire... »

Il recommence. Les sourcils froncés, il se tourne vers son amant pour l'inciter à arrêter de souiller la série de son enfance. Mais c'est vrai que Nine a une stature qui pourrait laisser penser que... Mais Ten a de grands doigts fins... Stuart ricane, visiblement satisfait, le sadique.

« Alors, franchement ? Si tu devais en choisir un seul, ce serait qui ? »

Il arbore cet air suffisant et malicieux que Vince adore tant quand il n'est pas dirigé vers lui. Il se rappelle une conversation sur la taille des pénis la plus adaptée à une partie de jambes en l'air et confirme muettement que Stuart le fait effectivement exprès.

« Ou les deux ? Un petit sandwich de Docteurs entrecalés d'une tranche de Vince ? »

Stuart rit encore quand Vince le fait taire d'un baiser.

L'avantage de sortir avec Stuart, c'est qu'on peut contourner certaines questions trop compliquées.
Ca, et tout un tas d'autres avantages non négligeables, bien sûr.

Date: 2009-04-30 10:24 am (UTC)
From: [identity profile] arca-en-ciel.livejournal.com
Super-méga-désolée de pas avoir lu/commenté plus tôt ! Je jure que j'étais vraiment occupée jusqu'aux yeux, et c'était pas le bon moment pour lire. Je suis désolée parce que ça doit être super vexant d'avoir un gros silence face à un texte qu'on a écrit pour quelqu'un ><; vraiment je me sens nulle.

Mais je viens de la lire et c'est trop bien ! J'ai un grand sourire sur le visage et j'ai rigolé comme une banane toute la seconde partie. Tandis que la première avait tout ce qu'il faut de gaucherie adolescente… Non, c'est parfait, merci vraiment beaucoup ! En plus c'est ma première fic QaF mine de rien ^o^

et j'ai une icone apropriée !

Date: 2009-05-25 07:53 pm (UTC)
From: [identity profile] littlegothsin.livejournal.com
Aaaaaaw. Vince regardant New Who = so so much love. Stuart faisant des remarques sur le... mérite de Nine et Ten = wrong, in a hilarious way.
(pardon, je ne sais plus parler français)

Date: 2009-07-28 09:32 am (UTC)
From: [identity profile] benebu.livejournal.com
Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Quel plaisir de lire ce texte! Tu sais combien j'aime les fics dans ce fandom. Dans la première scène, méchant sans être vraiment conscient de l'être - c'est une excellente définition de Stuart.

Et la deuxième scène... l'évolution de leur relation, le Stuart qui chouine (oh, pôv Stuart qu'a bien des malheurs, va!), et Vince qui enfin sait comment le faire taire. Et puis les allusions à Docteur Who tout au long du texte, non seulement c'est totalement Vince-esque, mais j'adore parce que ça ancre d'autant plus les personnages dans leur culture britannique.

Profile

Dear Words

December 2011

S M T W T F S
    123
45678910
11121314151617
18192021 222324
25262728293031

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jul. 27th, 2017 06:53 pm
Powered by Dreamwidth Studios